Le papillomatose anale de la femme

07-26-2010

SYNGOF

Actualités cliniques et thérapeutiques « localisation peu  fréquente et trop souvent méconnue  de la papillomatose, chez la femme.

 

 

 

papillomatose folorideABSTRACT


Le tableau clinique est remarquable par son polymorphisme et il est indispensable  de pratiquer dans tous les cas, un examen proctologique complet pour visualiser non seulement les formes extra-canalaires au niveau de la marge anale mais aussi les localisations intra- canalaires par l’anuscopie.

Les modalités évolutives sont dominées par deux problèmes pratiques :

  • l’un fréquent, difficile à résoudre : les récidives,
  • l’autre rare mais préoccupant : la cancérisation

La conduite à tenir :


Comme dans toutes les MST, elle doit être bien codifiée :

  • Affirmer le diagnostic
  • Dépister d’autres localisations notamment génitales
  • Pratiquer une étude  épidémiologique rapide et efficace : - chez la patiente et chez le ou les sujets contacts.
  • Déterminer un profil à risque -

Traiter vite et bien le ou les sujets atteints, « La crème ALDARA à 5% est le seul traitement local intéressant »la chirurgie demeurant le traitement de choix avec un examen histologique systématique et un typage éventuel dans un laboratoire spécialisé dont les indications ne sauraient être que ponctuelles.

 

  • Espérer dans l’arrivée d’une prévention primaire grâce à l’introduction du vaccin

 

Revenir